• baby

CONSEILS

Conseils pour la prise

Au début de l’allaitement, il est normal que la mère soit en proie aux doutes et de craintes sur l’allaitement de son enfant, surtout si c’est son premier enfant. Voici la réponse aux "problèmes" les plus courants auxquels les mamans doivent faire face dès les premiers jours d’allaitement :

Comment agir si le lait est peu abondant et clair ?

La quantité et la qualité du lait dépendent du rythme de succion du bébé. C’est pourquoi il est important d’augmenter la fréquence et la durée des tétées, et de laisser le bébé prendre le sein à volonté jusqu’à ce qu’il soit rassasié.

Quelle doit être la fréquence des prises ?

Lorsque le bébé est très petit, il est recommandé de l’alimenter à la demande, c’est-à-dire que le bébé doit téter dès qu’il a faim. La plupart des nouveau-nés ont besoin de s’alimenter toutes les deux ou trois heures, c’est-à-dire 8 à 12 fois par jour.

Comment savoir si l’enfant a faim ?

Il est facile de reconnaître si le bébé a faim car il commence à pleurer et à faire des mouvements de succion pour chercher le sein maternel. Ce sont toujours ces signes, et non pas votre montre, qui décideront quand l’alimenter.

Comment reconnaître si le bébé est repus ?

Normalement, lorsque le bébé est rassasié, il cesse de téter de lui-même et se montre satisfait. Cependant, il se peut aussi qu’il veuille se reposer un peu et continuer après la prise. Il n’y a pas de règles fixes ; en observant le bébé, la maman apprendra à distinguer si son enfant est repus ou s’il veut être à nouveau alimenté.

Comment savoir s’il est suffisamment alimenté ?

Plusieurs signes permettent de savoir si l’enfant est bien alimenté : par exemple, le petit doit mouiller entre cinq et huit couches-culotte par jour, et sont poids doit augmenter d’environ 100 à 200 grammes par semaine (sauf les deux premières semaines, où se produit la perte pondérale) et en général, il doit paraître en bonne santé, joyeux et actif.

Quels aliments doivent être évités pendant l'allaitement ?

La femme qui allaite peut manger de tout ce qu’elle veut. Cependant, il est bon de savoir qu’il existe des aliments qui peuvent altérer le goût du lait et provoquer son rejet par le bébé. C’est le cas, par exemple, des oignons, de l’ail, du chou, du chou-fleur, du brocoli, des asperges, des artichauts et de certaines épices. Bien sûr, pendant l’allaitement, il faut modérer la consommation de caféine (café et boissons fraîches) et éviter l’alcool et le tabac.

Que faire si l’on a trop de lait ?

Si après avoir donné le sein à l’enfant, la mère a encore du lait, il est bon de le tirer, soit manuellement soit avec un tire-lait, pour éviter une éventuelle obstruction de la glande mammaire et certaines infections. De plus, le fait de vider régulièrement les seins aidera à maintenir une production élevée de lait et à s’assurer de disposer de l’aliment idéal pour le développement de l’enfant.

Comment conserver le lait maternel ?

Si le lait tiré va être utilisé dans les trois ou quatre jours, il suffit de remplir le biberon et de le conserver au réfrigérateur. Mais si l’on souhaite conserver le lait plus longtemps, on devra le verser dans des sachets stérilisés et le conserver au congélateur, où il pourra rester trois mois au maximum.